« Dans une allégresse de couleur et de matière, il révèle la magie du monde qui l’entoure. »

« Dans une allégresse de couleur et de matière, il révèle la magie du monde qui l’entoure. »

Article paru dans « Univers des arts » le magazine de l’information artistique – n°153 été 2010 page 36.

Les tonalités les plus vives côtoient les couleurs les plus tendres, pour écrire une œuvre qui compte sur la force expressive du chromatisme. Sans attenter à leur nature, Giraudeau se plait à remodeler à sa convenance, des scènes directement puisées sur le vif. Pour autant, les ambiances demeurent reconnaissables au même titre que les atmosphères, en fonction de l’heure et des saisons. Le motif, véritablement sculpté en pleine pâte, est filtré par les impulsions subjectives de l’artiste. La puissance de sa gestuelle et l’exactitude de son dessin lui permettent de s’affranchir de la réalité, en préservant l’essentiel. L’âme d’une région, que ce soit le Médoc, la Camargue, Venise ou le Pays Basque… En troubadour de la peinture, son œuvre chante des louanges naturalistes dans une alchimie de notes endiablées et poétiques.

Texte de Thierry Sznytka

No Comments

Post A Comment